Bar loader
272
Soutiens
20 355 €
Sur 20 000 €
Terminée

Ce projet a été un succès le 05/02/2015. Fin du projet le : 05/02/2015.

Description

Actualisation du 5 février 2015 : Un grand merci ! Grâce à votre mobilisation nous avons pu réunir la première partie de la somme nécessaire pour rapatrier les enfants et programmer l'hospitalisation d'Habiba dès le mois de Mars

Nous lançons dès aujourd'hui le deuxième volet de financement du projet pour pouvoir assurer la prise en charge des soins de Leyane, la plus jeune des deux soeurs: Rendez vous sur Un nouveau visage pour Habiba et Leyane - seconde partie

Nous comptons sur vous pour nous aider à réussir cette nouvelle campagne !

Gravement brûlées lors d’une explosion de gaz dans le camp de Balata en Palestine, Habiba et Leyane, deux petites sœurs, ont besoin de notre soutien. Aidez-nous à réunir les fonds pour leur permettre d’être opérées et soignées dans un hôpital parisien et, à terme, de retrouver une vie normale

Première étape minimale visée par cette campagne: Obtenir 20 000€ pour hospitaliser Habiba à l'hôpital Trousseau. Mais nous souhaiterions idéalement mobiliser l'intégralité des fonds nécessaires pour assurer les soins des deux enfants.

Qui sommes-nous ?

Ce projet est porté par les associations "Mémoire de Notre Terre" et "Un nouveau visage".

Fondée en 2009, "Mémoire de notre Terre" vise à promouvoir les relations entre populations européennes et palestiniennes à travers des projets liés à la culture et à la solidarité. Mémoire de notre Terre assurera le suivi logistique et administratif du projet.

L'association "Un nouveau visage" est composée d'individus, éducateurs et spécialistes des secteurs sport et jeunesse. Elle est basée à Joinville-le-Pont. Un nouveau visage se chargera de l'accueil de la famille à Paris ainsi que du suivi des soins.

Depuis 2009, les deux associations travaillent en étroite collaboration avec le Centre des Jeunes de Balata (Markaz Shabab Balata), infrastructure principale du camp. Le centre propose des activités culturelles, sociales et sportives au profit de la jeunesse de Balata dont plus de 70% de la population a moins de 18 ans. De nombreux projets de coopération ont été réalisés en commun comprenant l'envoi de groupes de jeunes franciliens à Balata, l'accueil d'une délégation d'enfants palestiniens en France et Suisse en 2010, ainsi que des échanges d'artistes issus des scènes traditionnelles et Rap.

La famille de Habiba et Leyane est très impliquée dans la vie du Centre des Jeunes de Balata. Leur oncle maternel en est le responsable administratif. C'est dans ce contexte de coopération que nous avons été alertés sur la situation dramatique de cette famille.

Origine du projet ?

Le 20 septembre 2013, un terrible incendie s’est déclaré à l’intérieur du camp de Balata près de Naplouse, en Palestine. Alors qu’Amira Sanaqra Shaikh Khalil s’apprête à donner le bain à ses petites filles, une très forte explosion de gaz retentit. Les installations insalubres sont à l’origine directe du sinistre.

La fille ainée, Adyane, agée de dix ans n’hésite pas une seconde à porter secours à ses deux petites sœurs Habiba et Leyane pour les éloigner des flammes. Gravement brûlée, Adyane décédera des suites de ses blessures le lendemain de l’incendie. Ce drame terrible est venu raviver le deuil encore récent de la mère, Amira, qui a déjà perdu ses deux petits frères Ahmed et Ibrahim, décédés pendant la seconde intifada.

Bien que couvertes de brûlures pour la plupart très graves, Habiba et Leyane survivent à l’explosion. Elles restent néanmoins extrêmement marquées, tant physiquement que psychologiquement par le drame. Si elles ne sont pas traitées à temps, l’ampleur des stigmates et la limitation fonctionnelle de certains membres deviendront irréversibles.

Utilisation des fonds

L’hôpital Armand Trousseau à Paris, qui jouit d’un service spécialisé dans le traitement des enfants grands brûlés, a d’ores et déjà évalué le dossier des fillettes et établi un programme de soins comprenant des interventions chirurgicales et des greffes de peau. Le traitement devrait permettre de réduire grandement les stigmates physiques, et par conséquent psychologiques des fillettes, leur permettant d’envisager un avenir meilleur. Le progamme de soins comprend :

  • 7 jours d’hospitalisation complets pour Habiba soit 15000 € TTC

  • 14 jours d’hospitalisation complets pour Leyane soit 27000 € TTC

  • 3000 € de frais administratifs liés à la collecte (base 8% du montant total)

Soit un total de 45 000€ pour l'ensemble du projet divisé comme suit:

  • Etape n°1: 20 000 € pour accueillir la famille à Paris, hospitaliser Habiba et entamer les démarches pour Leyane
  • Etape n°2: Récolter le reste de la somme pour pouvoir hospitaliser Leyane, soit les 25 000 € restants

Si le montant est élevé, il n’y a pas de petits dons. Chacun peut, à son niveau, contribuer à aider Habiba et Leyane, dans l’attente de pouvoir les rencontrer, elles et leurs parents, à Paris.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient avoir des informations complémentaires, nous serons heureux de vous envoyer l'ensemble du dossier comprenant les documents médicaux des fillettes ainsi que l'offre de soins détaillée de l'hôpital Trousseau. N'hésitez pas à nous contacter par mail à cet effet.

272
Soutiens
20 355 €
Sur 20 000 €
Terminée

Ce projet a été un succès le 05/02/2015. Fin du projet le : 05/02/2015.

Pour 10 € et plus

89 soutiens

Suivez ce projet via une newsletter régulière

Ajout à une newsletter permettant d'avoir régulièrement des nouvelles des fillettes ainsi que sur l'actualité générale du camp de Balata à propos des thématiques Enfance et Jeunesse

Pour 200 € et plus

11 soutiens

Des nouvelles + un colis d'artisanat palestinien

Réception d'un colis d'artisanat palestinien comprenant un savon de Naplouse, un sachet de thym produit localement, une broderie palestinienne issue de la coopérative de Balata

Pour 1 000 € et plus

0 soutien

Un blason de Balata personnalisé - Suivi direct des soins avec la famille

Réception du blason du camp de Balata avec votre nom gravé ainsi que la possibilité d'être étroitement impliqué dans le programme de soins des fillettes lors de leur présence à Paris

156 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.

Merci aux Contributeurs