Bar loader
20
backers
€ 675
total of € 450
Closed

This project was successful on 08/08/2013 Ended at : 08/08/2013

A la recherche de sculptures inconnues du XVIIe siècle

Description

En histoire de l'art, il est encore des sentiers inconnus. L'exportation de sculptures génoises dans le sud de la France au XVIIe siècle en est un.

Mon projet vise à retrouver leurs traces, à comprendre à travers des documents d'époque comment et pourquoi des provençaux ont décidé de faire appel à des sculpteurs et marbriers italiens pour orner leurs riches demeures, les églises ou agrandir leur collection d'objets d'art.

A quoi cela va servir ? Quel est l'intérêt de cette démarche ?

L'objectif est double. Il s'agit tout d'abord de mettre à jour tout un pan de l'histoire artistique (et commerciale) qui lie la Provence à la Ligurie , et qui n'a jamais encore été étudié de manière globale et exhaustive.

Dans un deuxième temps, ce travail fera l'objet d' une publication destinée au grand public permettant de découvrir ou redécouvrir le patrimoine de ces deux régions à l'époque du règne de Louis XIV et qui permettra également de mettre en lumière le mode de vie de ces artistes, qu'ils soient itinérants ou à la tête d'ateliers florissants. Une sorte de pont artistique entre l'Italie et la France.

Pourquoi aller à Gênes ?

Je travaille sur ce projet depuis quelques années déjà.

Après avoir fait de nombreuses recherches en archives à Marseille, Aix en Provence et autres villes de la région, je me suis apperçue qu'il existe des vides intersidéraux dans la conservation des documents pour cette période (XVIIe siècle). Les aléas de l'Histoire ont eu raison de nombre de manuscrits vieux de plus de 300 ans !

Le commerce de ces statues se faisait par la mer. S'il est impossible de retrouver les registres de déchargement des navires à Marseille, il reste la solution d'aller consulter les inventaires de chargement à Gênes.

De plus, dans le cas de commandes privées, les sculpteurs italiens passaient contrat chez leur notaire, en Italie. Impossible donc de retrouver leur trace ailleurs qu'à Gênes.

Concrètement, comment cela va-t-il se dérouler ?

A l'heure actuelle, les recherches sont déjà bien avancées pour tout ce qui concerne la Provence. Malheureusement, pour faire aboutir le projet, il est absolument nécéssaire d'aller travailler dans les archives et musées génois.

Ce travail s'apparente à une véritable enquête. Il faut chercher des indices, partir à la recherche des sculptures (qui ont été déplacées maintes et maintes fois durant les 3 siècles qui se sont écoulés depuis leur création) et apprendre à connaître les hommes qui les ont faites ou commandées, leur personnalité, leurs goûts, etc.

Durant un mois complet, les journées seront rythmées par la recherche de documents tels que prix-faits (contrats) passés chez les notaires, archives du port de Gênes, inventaires des ateliers de sculpture, etc, leur lecture et transcription (les archives en question étant rédigées en vieil italien). Il faudra également aller consulter les dossiers documentaires des musées de la ville, les ouvrages anciens que l'on ne trouve pas en France dans les bibliothèques et aller à la rencontre des historiens locaux.

A mon retour en France, toutes ces données seront analysées et compilées afin d'établir un catalogue complet avec photos et notices (qui sera présent dans le livre) et une fois toutes les pièces du puzzle assemblées, la rédaction de l'ouvrage pourra être finalisée.

A quoi va servir l'argent récolté ?

A payer le maximum possible des frais liés au voyage depuis Aix-en-Provence où je réside (180 €) et à la location d'une chambre à Gênes pour 1 mois (350 €). Resteront ainsi à ma charge les frais courants, les inscriptions dans les centres documentaires, les déplacements sur place, etc.

Sans vous, rien ne sera possible !

20
backers
€ 675
total of € 450
Closed

This project was successful on 08/08/2013 Ended at : 08/08/2013

For € 5 or more

1 backer

Un grand merci par mail !

Un grand merci par mail !

For € 15 or more

8 backers

Un grand merci + une carte postale

Un grand merci + une carte postale

For € 50 or more

3 backers

Un grand merci + une carte postale + votre nom dans le livre

Un grand merci + une carte postale + votre nom dans le livre

For € 100 or more

1 backer

Un énorme merci avec les contreparties précédentes et un exemplaire de mon précédent ouvrage !

Un énorme merci avec les contreparties précédentes et un exemplaire de mon précédent ouvrage !

7 backers didn't choose a reward.

Thanks to Backers


A la recherche de sculptures inconnues du XVIIe siècle

Description

En histoire de l'art, il est encore des sentiers inconnus. L'exportation de sculptures génoises dans le sud de la France au XVIIe siècle en est un.

Mon projet vise à retrouver leurs traces, à comprendre à travers des documents d'époque comment et pourquoi des provençaux ont décidé de faire appel à des sculpteurs et marbriers italiens pour orner leurs riches demeures, les églises ou agrandir leur collection d'objets d'art.

A quoi cela va servir ? Quel est l'intérêt de cette démarche ?

L'objectif est double. Il s'agit tout d'abord de mettre à jour tout un pan de l'histoire artistique (et commerciale) qui lie la Provence à la Ligurie , et qui n'a jamais encore été étudié de manière globale et exhaustive.

Dans un deuxième temps, ce travail fera l'objet d' une publication destinée au grand public permettant de découvrir ou redécouvrir le patrimoine de ces deux régions à l'époque du règne de Louis XIV et qui permettra également de mettre en lumière le mode de vie de ces artistes, qu'ils soient itinérants ou à la tête d'ateliers florissants. Une sorte de pont artistique entre l'Italie et la France.

Pourquoi aller à Gênes ?

Je travaille sur ce projet depuis quelques années déjà.

Après avoir fait de nombreuses recherches en archives à Marseille, Aix en Provence et autres villes de la région, je me suis apperçue qu'il existe des vides intersidéraux dans la conservation des documents pour cette période (XVIIe siècle). Les aléas de l'Histoire ont eu raison de nombre de manuscrits vieux de plus de 300 ans !

Le commerce de ces statues se faisait par la mer. S'il est impossible de retrouver les registres de déchargement des navires à Marseille, il reste la solution d'aller consulter les inventaires de chargement à Gênes.

De plus, dans le cas de commandes privées, les sculpteurs italiens passaient contrat chez leur notaire, en Italie. Impossible donc de retrouver leur trace ailleurs qu'à Gênes.

Concrètement, comment cela va-t-il se dérouler ?

A l'heure actuelle, les recherches sont déjà bien avancées pour tout ce qui concerne la Provence. Malheureusement, pour faire aboutir le projet, il est absolument nécéssaire d'aller travailler dans les archives et musées génois.

Ce travail s'apparente à une véritable enquête. Il faut chercher des indices, partir à la recherche des sculptures (qui ont été déplacées maintes et maintes fois durant les 3 siècles qui se sont écoulés depuis leur création) et apprendre à connaître les hommes qui les ont faites ou commandées, leur personnalité, leurs goûts, etc.

Durant un mois complet, les journées seront rythmées par la recherche de documents tels que prix-faits (contrats) passés chez les notaires, archives du port de Gênes, inventaires des ateliers de sculpture, etc, leur lecture et transcription (les archives en question étant rédigées en vieil italien). Il faudra également aller consulter les dossiers documentaires des musées de la ville, les ouvrages anciens que l'on ne trouve pas en France dans les bibliothèques et aller à la rencontre des historiens locaux.

A mon retour en France, toutes ces données seront analysées et compilées afin d'établir un catalogue complet avec photos et notices (qui sera présent dans le livre) et une fois toutes les pièces du puzzle assemblées, la rédaction de l'ouvrage pourra être finalisée.

A quoi va servir l'argent récolté ?

A payer le maximum possible des frais liés au voyage depuis Aix-en-Provence où je réside (180 €) et à la location d'une chambre à Gênes pour 1 mois (350 €). Resteront ainsi à ma charge les frais courants, les inscriptions dans les centres documentaires, les déplacements sur place, etc.

Sans vous, rien ne sera possible !

20
backers
€ 675
total of € 450
Closed

This project was successful on 08/08/2013 Ended at : 08/08/2013

For € 5 or more

1 backer

Un grand merci par mail !

Un grand merci par mail !

For € 15 or more

8 backers

Un grand merci + une carte postale

Un grand merci + une carte postale

For € 50 or more

3 backers

Un grand merci + une carte postale + votre nom dans le livre

Un grand merci + une carte postale + votre nom dans le livre

For € 100 or more

1 backer

Un énorme merci avec les contreparties précédentes et un exemplaire de mon précédent ouvrage !

Un énorme merci avec les contreparties précédentes et un exemplaire de mon précédent ouvrage !

7 backers didn't choose a reward.

Thanks to Backers