presentation



Présentation

Dans le cadre de notre travail de fin d’année, nous sommes amenés à nous pencher, en équipe interdisciplinaire, sur un projet de création d’entreprise.

Notre équipe est composée de deux étudiantes en gestion et d’un étudiant en ingénieur civil se spécialisant dans la construction. Pour notre mémoire, nous nous sommes intéressés à la situation d’une petite PME en République Démocratique du Congo, dans la région du Kasaï, spécialisée actuellement dans la commercialisation de briques. Cette PME dépend actuellement beaucoup de différents subsides (dont ceux de l’organisation qui l’a créée, l’ONG Belgo-Congolaise « Petits Pas ») et notre but serait de la restructurer pour, à long terme, la rendre financièrement autonome et assurer ainsi sa pérennité.

Outre l’aspect « gestion » de l’entreprise qui sera étudié, nous sommes également amenés à développer son activité principale. Pour ce faire, nous aimerions nous focaliser sur un matériau de construction local et équitable, alternatif au ciment, dont l’impact environnemental n’est pas négligeable. À ce titre le matériau terre remporte facilement la palme (terre/ciment, terre/bois), en terme d’économie et de disponibilité. C’est donc ce domaine de la construction que nous aimerions creuser.

Origines du projet ?

Le hasard des rencontres nous a permis d’entrer en contact avec l’ONG Belgo-Congolaise, « Petits Pas », qui a d’emblée montré de l’intérêt pour notre démarche alliant considérations sociales et économiques. Cette ONG a créé et soutient depuis des années une PME active dans le domaine de la construction dans le village de Shatshikumba, près de Kananga. Elle souhaite actuellement y mettre en place un modèle économique permettant d’assurer sa pérennité de manière autonome. Ce projet nous a dès lors séduits car il correspond à la démarche que nous souhaitions avoir pour notre travail de fin d’étude.

Nous avons également eu la chance de rencontrer Jean Shimatu, ancien doctorant en science des matériaux de l’Université catholique de Louvain, qui est actuellement doyen de la faculté polytechnique de l’Université de Mbujimayi en RDC et nous a fait part de son soutien dans le projet Kuibaka.

C’est ainsi que le projet Kuibaka est né!

Dates, moyens et lieux de réalisation ?

Nous avons récemment pris nos billets pour la RDC où nous serons sur place du 21 janvier au 6 février 2014. Ce voyage nous permettra de comparer, à la réalité quotidienne de la PME, ce que nous pensons qu’elle pourrait mettre en place. Ceci concerne tant le domaine de la construction que le modèle économique élaboré sur base des informations que la PME et l’ONG nous transfèrent, nos recherches bibliographiques ainsi que l’expérience que Dorian a pu avoir sur le terrain grâce à un stage de 10 semaines au Congo-Brazzaville cet été.

Et de plus, l’équipe Kuibaka s’agrandit! Dès notre arrivée à l’université de Mbujimayi fin janvier, nous travaillerons également avec 2 étudiants congolais spécialisés en polytechnique et gestion.

Bénéfice attendu et utilité du projet ?

En partenariat avec l’ONG Petit Pas et l’université de Mbujimayi, notre but est de restructurer cette PME congolaise pour, à long terme, la rendre financièrement autonome et assurer ainsi sa pérennité. Pour ce faire, nous apporterons autant que possible nos connaissances techniques et de gestion pour échanger avec eux sur le terrain et bâtir ensemble le projet Kuibaka.

A propos de l'équipe? 

L’équipe Kuibaka belge est composée de trois étudiants, passionnés par l’entrepreneuriat social. Nous sommes tous les trois étudiants dans l’option interdisciplinaire en création d’entreprise de l’Université catholique de Louvain (CPME).

Dorian Somers est étudiant en ingénieur civil spécialisé en construction. Camille Eickhoff est étudiante en ingénieur de gestion. Et pour finir, Alice Baltus est étudiante en sciences de gestion.

Notre équipe aura également la chance d’accueillir deux étudiants congolais spécialisés en polytechnique et gestion de l’université de Mbujimayi lors de notre déplacement en RDC.

Quel est l’objectif précis de la collecte ?

Avec uniquement quelques euros, vous vous impliquez dans un projet à portée sociale qui s’étend au delà de nos frontières. Chacun à notre échelle, nous pouvons contribuer à améliorer l’habitat dans ce village d’Afrique Centrale pour offrir à ces familles un logement plus digne mais également un revenu.

Nous lançons ce projet à l’échelle d’un village mais à moyen long terme, l’ambition de Kuibaka est de s’étendre. Nous utiliserons les fonds collectés pour financer notre déplacement jusqu’au Congo ainsi que sur place, acquérir du matériel pédagogique pour la formation en gestion d’entreprise et construction que nous donnerons dans le village et la PME, couvrir le coût d’investissement et d’amélioration des infrastructures locales ainsi que d’autres aspects techniques que nous gérerons sur place.

"Poverty is not natural. It is man-made and it can be overcome and eradicated by the actions of human beings", Nelson Mandela.

Alors vous aussi, participez à l’aventure Kuibaka!

Note : L’argent est collecté par l’intermédiaire de notre partenaire l’ONG « Petits Pas » (pour pouvoir donner d’éventuelles attestations fiscales pour les dons belges de plus de 40€)

Compensations

  • Non merci Je ne souhaite pas de contrepartie, je veux juste recevoir des nouvelles et aider le projet

  • Pour 5 € ou plus: La newsletter du projet Kuibaka

  • Pour 15 € ou plus: Une carte photo originale + la newsletter

    Une photo originale de notre voyage en RDC avec l’équipe Kuibaka au complet !

  • Pour 30 € ou plus: Un Tee-shirt Kuibaka + la newsletter

  • Pour 50 € ou plus: Un souvenir de notre voyage

    Souvenir congolais que nous ramènerons de notre voyage + Attestation belge pour déduction fiscale (dès 43€).

Partenaires du projet

  • ONG Petits Pas
  • Université de Mbujimayi
  • Université catholique de Louvain
  • Formation Interdisciplinaire en Création d’entreprise